RENAISSANCE

RENAITRE

 

La re-naissance, naissance à soi-même, ne peut intervenir qu’après bien des expériences.  

 

Nous sommes une cellule issue du cœur de Dieu, du cœur de la Source.

Cellule issue de la Source de Tout, cellule qui vient descendre sa vibration, sa fréquence par pallier pour s’incarner sur une sphère de vie (une terre), pour l’Amour.

 

Aussi, c’est L’amour qui s’expérimente à travers nous.

Il va s’expérimenter dans la densité, dans ce qu’il y a de plus sombre, de plus glauque, pour permettre au petit personnage de s’alléger au niveau cellulaire, des expériences d'incarnation.

 

L’âme est amour, et souhaite faire l’expérience de redécouvrir l’amour en toute chose, et toute personne incarnée.

Alors l’expérience se joue sur plusieurs plans, au niveau chimique, physique, émotionnel et spirituel. Chaque expérience se découvre au personnage, qui va éprouver des situations qu’il a lui-même définies avant de s’incarner, avec le conseil de ses guides et de son entourage de l’autre côté du voile.

 

Oui, l’âme de ce personnage, a déjà décidé de ce qu’elle souhaitait expérimenter ;

et toutes les étapes nécessaires à la compréhension de la leçon d’amour sont aussi programmées sur son chemin, bien avant la naissance.

 

Ses expériences, si elles ne sont pas entendues, se reproduisent jusqu’à ce que le personnage intègre la leçon que son âme attendait.

Cette leçon, c’est la compréhension de l’amour qui se vit par son contraire, son opposé, ses dualités, reconnues ou non, conscientes ou non.

 

La dualité s’exprimera parfois, dès la naissance du petit personnage. Par le biais de ses parents, avec lesquels il a, toujours, un contrat d’âme signé. Un contrat d’élévation mutuelle.

L’expérience de l’un, servant par effet miroir, au déploiement de l’autre, même, si au travers de la fréquence ressentie, le personnage croit vivre une injustice, un coup du destin, ou la résilience d’une vie antérieure ou il aurait « fait le mal », ou il devrait « payer le prix d’une vie dite antérieure» pour pourvoir s’élever.

 

Alors des expériences « souffrantes » pour le petit personnage, vont se mettre en place par le jeu de l’incarnation. Des expériences d’abandon ou de rejet, des expériences de marques de non-amour, des jeux de piste ou l’on se perd au profit d’un emploi, parce que le personnage va « vivre »  pour son travail ;

Expériences ou l'on croit mourir de tristesse, de chagrin, à force de ne pas être entendu. Cette petite mort d'une partie du personnage finit par éveiller sa conscience. 

 

 

Lorsque les expériences de vie sont accueillies, l'humain en incarnation se réveille pleinement à sa nature profonde.

 

Et il réalise et comprend qu’il est venu pour une chose, « être amour et vibrer l’amour » dans toute chose, tout acte, toute parole qu’il prononcera le temps éclair de son passage sur Terre.

 

Etre "amour" exclu bien sur, de se sacrifier, de se juger, car on ne peut aimer l'autre qu’en s’aimant soi-même.

 

 

Il n’y a ni Eveilleurs, ni éveillés. Nul thérapeute ne pourra vous aider à ressentir la Source de Vie dans votre cœur.

 

Il n’y a ni Eveilleurs, ni éveillés, car c’est l’âme qui à prévu que le personnage trouve au fond de lui, son propre chemin d’Eveil à sa nature d’Etre divin en processus d’incarnation. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0