... ET INTIMITE (2/2)

On se rencontre par accord d'âmes. L'autre est notre miroir, ce qu'il soulève que l'on ne supporte pas chez lui, est un aspect en nous, caché, qu'il faut accepter et intégrer, conscientiser.

Nous avons peur d'être abandonné car c'est un schéma familial?

C'est parfait, le partenaire qui viendra sera quelqu'un de très autonome et foncièrement indépendant. Pour nous confronter à la blessure d'abandon. Et si ce n'est pas réglé, le prochain, ça sera la même chose. On ne s'incarne pas pour se tourner les pouces, mais pour travailler sur nous.

L'autre est un miroir qui révèle nos propres zones d'ombres de peurs, notre sentiment d'insécurité, nos angoisses existentielles.

Tout comme vous, êtes le reflet de ses propres failles intérieures.

 

"Les relations authentiques ont toute une base commune : l'Amour. Personne ne devient dépendant de vous et vous n'êtes ainsi vous-même dépendant de personne. Les échanges sont ainsi des accélérateurs d'évolution, d'avancement, d'apprentissage et de confirmations intérieures. C'est une nouvelle phase qui s'offre à vous pour remettre au jour ce qui est utile à l'accueil du nouveau. La disponibilité à soi-m'aime."  (Lulumineuse)

 

 

Alors osez.

Osez l'intimité de cœur à cœur, d'âme à âme, car l'amour commence par l'amour de soi, et finit avec l'amour de soi.

Et si la véritable intimité commençait avec soi-même?

A la frontière de notre peau; la peau, ce magnifique organe qui nous montre avec rudesse notre besoin de nous isoler ; en développant une "maladie de peau" on cherche à se couper du contact de peau a peau; en devenant "repoussant", on se coupe aussi de soi, de nos émotions intérieures refermées dans le carcan, du contrôle.

Adolescente j'ai eu de gros problèmes d'acné uniquement sur le visage.

Aujourd'hui j'ai compris que je ne voulais pas que l'on me regarde, c'était une période ingrate de ma vie à plusieurs points de vue. J'ai pris du poids pour ne pas être désirable. J'ai caché ce que je suis sous une couche de kilos émotionnels.

La peau est toujours un révélateur ;

-j'ai un psoriasis, je contrôle qui peut me toucher ;

-j'ai un herpès labial, je me rend repoussant pour ne surtout pas, être embrasser.

 

La peau est un lien entre l'intérieur et l'extérieur. La peau est un organe sensible.

Lorsque vous avez besoin de vous caresser le ventre, que cherche t'elle a vous exprimer?

Ressentez-vous ce besoin d'être touché parfois, en dehors de toute relation sexuelle? Simplement parce que le sens du contact est le premier des sens.

On reconnaît aujourd'hui les bienfaits du massage des bébés, mais combien d'adultes sont prêts à se faire ce cadeau? En allant voir une esthéticienne, ou grâce à un système de troc ou d'échange selon vos moyens.

N'oubliez pas que de l'intimité avec soi, dépend l'intimité avec l'autre.

La tendresse, celle que nous pouvons nous offrir, montre la capacité et la qualité de celle que nous acceptons de recevoir.