REGARDER A L’INTÉRIEUR DE SOI - TROUVER SON ESSENCE

Qu'est ce que la méditation?

C'est une plongée en soi, dans ses profondeurs et aller toucher les étoiles. 

Se délester de nos peurs, de nos angoisses, de nos doutes, oser franchir les barrières qui nous semblent insurmontables

 

 

 

C'est dans le silence que l'on accède à des parts de soi si lumineuses qu'elles nous éblouissent. Parfois on peut les percevoir sous forme humanoïde, on les appelle alors des guides. Parfois sous une forme plus éthérée, ce sont alors, intuition, guidance, lumière.

 

Le silence permet d'accéder à la lumière pure de sa conscience.

 

 

 

Mais on me demande souvent comment arrêter le travail de l'égo?

 

L'égo n'est pas une bête à abattre, il a permis à nos ancêtres d'avoir l'idée de grimper aux arbres pour échapper aux bêtes féroces ; il est notre instinct de survie, notre gardien, notre protecteur.

 

Il  suffit juste qu'il reste dans son rôle.

 

 

 

C'est au creux des ombres que l'on trouve les pires émotions non résolues, et c'est pourtant la aussi, que l'on accède à la Lumière.

 

 

 

Ce que disent les gens ne me touche plus.

 

Je ne me laisse pas envahir par leurs émotions car elles ne me concernent pas, c'est leur propre chemin d'évolution qui les leur fait traverser. J'ai trouvé l'amour de moi et l'amour de l'autre sous une forme plus absolue.

 

J'ai appris le détachement en toute chose, et cela m'a permis d'accéder à plus de conscience de l'unité en moi.

 

 

Je ne m'assoie pas en tailleur pour méditer ;

 

Je ne médite pas le dimanche de 17h à 18h parce que j'ai un créneau ;  je suis centrée en permanence en moi quelque soit mes activités quotidiennes, ma conscience est en arrière plan de ma personnalité, en position d'observation, sans jugement, mais prête à me parler en cas de besoin.

 

 

Lorsque je ressentais le besoin de me centrer, la nature était mon point de repère le plus important.

 

La contemplation me faisait lâcher le mental de manière bien plus sure qu'une position inconfortable ou j'allais gigoter au bout de 5 minutes parce que j'aurais eu mal aux genoux.

Cela vaut pour moi, je ne cherche à convaincre personne, ce qui est important c'est que chacun puisse accueillir Sa vérité dans son coeur.

 

 

 

Lorsque l'ego fini par se taire et que le mental retrouve sa -juste- place, en arrière plan de la conscience, alors,

la voix de l'Âme se fait entendre.

 

 

 

La première fois, c'était tellement surprenant, très doux et empli d'amour, que j'en ai eu les larmes aux yeux. Un tel cocon de douceur ; c'était pour moi tellement irréel que cela m'a bouleversée.

 

J'étais bercée dans un océan d'amour, je flottais. Cet état est ensuite devenu un état naturel dès lors que j'étais en méditation, ou connectée à mon Moi supérieur lors d'un tirage de cartes.

 

Cet Etat en moi, était la porte d'accès à ma conscience, pour trouver mes propres réponses.

 

Maintenant, c'est tellement ancré en moi que c'est devenu naturel.

 

Je souhaite cette paix intérieure à chacun de vous.