PARFOIS LA VIE EXIGE QUE NOUS SAUTIONS DANS LE VIDE

La vie ouvre des voies inédites, parfois avec beaucoup d'humour.

Des reconnexions en souplesse, de l'élan vers un ailleurs.

Le silence est une clé pour cette période. Faire taire son mental permet d'ouvrir la porte de sa maison intérieure, et d'accéder à son âme.

Alors annoncez clairement vos objectifs, puis passez à l'action.

Pour grandir en soi il faut affronter ses plus grandes peurs.

Pour être aimé il faut aimer.

Ouvrir son coeur à quelqu'un fait surgir la peur du rejet et reconnaître ses besoins profonds est parfois difficile à admettre.

Mais quelle libération s'ensuit. L'accueil de nos parties souffrantes permet d'aller de l'avant.

Chaque parcelle de soi expérimente une réalité dont elle peut partager les informations dans un continuum soutenant la création en adéquation avec le coeur de la conscience éternelle. Le coeur totalement ouvert est l'unique espace qui mène à cette unité infinie et divine.

 

Ce mois détermine la suite de votre année, vous pouvez vous morfondre de vos malheurs et accuser la terre entière.

Ou regarder votre reflet dans le miroir, et tenir cette promesse faite à vous-même il y a longtemps, mainte fois renouvelée puis occultée, en vous choisissant en premier et en sautant dans le vide.

Sans filet, sans savoir ce qui nous attend... car rien ne nous attend que nous ayons pu appréhender, envisager. La vie aime la nouveauté, le changement inhérent au lâcher-prise, au lâcher-être.

Il ne s'agit plus là, de se remettre en question, mais juste d'accepter que, ce que nous étions, ce que nous croyons, n'est plus, ou n'a plus lieu d'être. Il est temps alors de lâcher la porte de l'ancien, de l'obsolète, des anciennes amitiés, des anciens repères, les portes familiales et sociales.

Lorsque nous acceptons de ne rien tenir, de ne plus rien avoir, alors à cet instant, la confiance en la vie prend toute sa place.

Et la vie nous tend les bras, et ouvre une autre porte.