TENDRESSE

Le regard d'un enfant, une musique qui emporte, un animal qui vient mettre sa tête sous notre main pour chercher une caresse, sont des petits bonheurs du quotidien qui nous ramènent à un besoin primaire, celui de douceur.

 

Pendant longtemps j'ai associé la tendresse à un contact physique.

Il m'a fallu un long chemin personnel pour enfin ouvrir les yeux et la percevoir.

Une des formes de tendresse c'est le respect, surtout celui que je me donne à moi-même. Posez-vous cette question : Est ce que je me respecte dans chacun de mes choix?

Recevoir ou se donner de la tendresse, c'est une bouffée d'oxygène qui permet de se sentir reconnu et accepté, avec nos forces et nos fragilités.

Un soleil couchant mordoré, le ruissellement d'un cours d'eau lors d'une ballade en forêt, les blés d'été caressés par le vent. A l'état de germe, la tendresse est partout.

La tendresse est un langage qui va au delà des mots; elle est douceur pour les yeux, sensation du vent sur la peau. Elle est dans l'intimité d'un regard échangé.

C'est une ouverture à la rencontre, une invitation à se trouver, à se retrouver.